Sylvère Piquet nous a quittés, des suites du Coronarivus, le 4 avril dernier.

Dans les circonstances actuelles, il ne nous a pas été possible de lui rendre l’hommage qu’il méritait lors de son enterrement, qui aurait dû rassembler ceux qui ont partagé un moment de sa longue et riche vie.

Sylvère était né le 14 juin 1930 à Rivière Pilote (Martinique). Arrivé en France en 1949, il entreprend des études à Toulouse. Il y nouera des amitiés indestructibles avec André Garcia, entre autres. Tous se souviennent de ses discours enflammés anticolonialistes et révolutionnaires, son talent d’orateur et de chef de file.

Après les classes préparatoires (à l’ENS Saint-Cloud), il se lance dans des études de philosophie, puis réussit le concours d’entrée à Sciences Po Paris dont il sort Diplômé en Etudes de Sciences Politiques.

Il entre en 1961 chez Unilever-France où il est chargé de recherches commerciales et exerce des fonctions de chef de produit pendant 11 ans.

Le grand tournant de sa carrière se situe en 1972 : il devient Professeur au sein d’une école de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris :   l’Académie Commerciale Internationale (ACI) pour y enseigner le Marketing, la Publicité et la Communication. Il travaille alors en binôme avec Philippe Guignaud (qui fut l’adjoint de Michel Rocard à la Mairie de Conflans Sainte-Honorine). Il assure parallèlement des vacations à la Faculté de Rennes en Sciences Economiques et obtient un Doctorat en Sciences de Gestion (Directrice de recherche : Mme le Professeur Jane Aubert-Krier).

A partir de 1980, il publie chez Vuibert plusieurs ouvrages :

  • « La Publicité dans l’action commerciale » en 1981
  • « Sponsoring et Mécénat, la communication par l’événement » publié sous son nom, en 1985 (ouvrage collectif établi par l’Union des Annonceurs)
  • « Pratique du parrainage » en 1988, ouvrage co-écrit avec François Benveniste, responsable du Marketing et du Sponsoring en France de grandes marques de cigarettes.

Pendant toute cette période, il est Membre de l’Adetem et écrit des articles dans La Revue Française du Marketing (RFM) ; il fait partie du Comité de Rédaction dont Jean-François BOSS (Professeur à HEC) est le rédacteur en chef. Il coordonne pour l’Adetem l’ouvrage « La publicité, nerf de la communication », dans la Collection Adetem Marketing demain, aux Editions d’Organisation). Il a aussi coordonné un certain nombre de numéros spécialisés de la RFM sur des thèmes qui l’intéressaient particulièrement, par exemple l’éthique d’entreprise. Les membres du Comité de Rédaction se souviennent de l’invitation traditionnelle dans le petit jardin accidenté de Puteaux, arrosé d’un Ti’Punch mémorable assorti à l’excellente cuisine de Colette. Il écrit notamment des articles en langue anglaise. Il a également animé, pendant de nombreuses années, le Club Nouvelles Formes de Communication de l’Adetem.

 

En 1985, il reçoit « LES PALMES ACADEMIQUES » pour la reconnaissance de son talent de pédagogue et de tous ses travaux. Au cours de ses 25 ans de carrière, 3192 étudiants ont profité de son enseignement !

 

Puis, Sylvère crée sa propre structure : « Sylvère Piquet Conseil » ce qui lui permet d’assurer un travail de consultant et d’organiser des événements avec le concours de professionnels.

En 1987, Sylvère poursuit son enseignement au sein de Negocia. Il entreprend plusieurs voyages d’études pendant cette période au Gabon, aux Antilles, etc.

Il organise de nombreux colloques avec ses étudiants (un par an) notamment sur les parfums et anime des séminaires auprès d’universitaires et de responsables d’entreprises à la Martinique, au Maroc et en Tunisie… Dans les années 1990, il intervient à l’Ecole d’Art et de Communication (Paris 8e) où il donne des cours et encadre des travaux d’étudiants sur le mécénat culturel.

En 1997, ayant fait valoir ses droits à la retraite, il poursuit ses activités d’enseignant dans d’autres établissements d’enseignement commercial. Il continue à diriger des mémoires d’étudiants à son domicile et à rédiger des articles dans différentes revues notamment dans la Revue Française de Gestion, « Les enjeux du mécénat culturel et humanitaire » en 2006 avec Jean-Michel Tobelem, spécialiste de mécénat culturel.

Il co-organise des colloques avec d’anciens élèves :

  • Au Sénat : « les Seniors managers en période de crise »
  • Au Crédit Municipal de Paris : « Quel marketing pour l’Economie Sociale et Solidaire ? »
  • Au Crédit Municipal de Paris : « A qui profite la Philanthropie ? »
  • A la Mairie d’Issy les Moulineaux : en présence de Monsieur le Maire André Santini : « les Start-Up au service de la croissance économique ».

Il arrête son activité de conférencier en 2017.

Sylvère décède à l’âge de 89 ans, des suites du Coronavirus, à Paris, le 4 avril 2020.

Au-delà de l’énumération de tous ses diplômes et ses nombreuses activités professionnelles et associatives, nous voulons surtout rendre hommage à Sylvère pour ses inestimables et discrètes qualités humaines et personnelles. Nous ne pouvons pas rendre hommage à Sylvère sans évoquer Colette, son épouse. Il eut avec elle, qu’il connut sur les bancs de l’université de la fac de philo, une relation si forte et profonde que le décès de Colette, en 2019, le laissa profondément triste et inconsolable, en dépit de la présence affectueuse de ses enfants, notamment sa fille, Marie-Louise.

Pour ce qui concerne l’Adetem, il faut se rappeler de son immense dévouement, de son intégrité et de son sens absolu du bénévolat : aucun passe-droit, aucune faveur à lui accorder, bien au contraire, il était intraitable sur le règlement annuel de sa cotisation : pas question, pour lui, de considérer que son engagement légitimait une « gratuité » de services ! Enfin, sa gentillesse, sa disponibilité, son empathie et sa bienveillance étaient légendaires.

Rien de mieux que quelques mots de ses amis pour le dire :

Jean-Paul Aimetti – Président d’honneur Adetem

Sylvère Piquet nous a quittés. Sylvère était un des piliers historiques de l’Adetem. Très impliqué dans notre Association, Il y a notamment assuré des formations toujours appréciées et avec une grande rigueur, sans confondre fondamentaux et concepts éphémères.
Tous les membres appréciaient également son efficacité bienveillante lors du comité de lecture de la RFM et du club qu’il a animé pendant de longues années.
Nous regretterons sa fidèle présence et présentons nos sincères condoléances à sa famille.

Eric Nizard (étudiant de Sylvère à l’ACI en 1979) :

« Nous avons eu une relation très facile et très agréable dès le début. C’était un enseignant de grande qualité, passionné, qui faisait profiter ses étudiants de son expérience professionnelle chez Unilever. Il savait établir une relation particulière avec ses élèves. Il était à l’écoute et toujours prêt à rendre service, sa relation ne se limitait pas avec ses étudiants aux cours seuls ! Il en a aidé énormément pour trouver un stage et même un premier job : ce fut mon cas ! Une fois par an, il recevait chez lui dans sa maison de Puteaux certains de ses étudiants pour mettre du vin en bouteille… Des moments très conviviaux. Il nous recevait avec son épouse de façon tellement amicale et décontractée. Sa porte était toujours ouverte pour des avis ou des conseils.

Il était d’un naturel souriant et était un homme généreux et profondément humain. Nous sommes très nombreux à conserver de lui un souvenir merveilleux. »

Pierre Ferrer (ex Directeur des Etudes, UDA-Union des Annonceurs)

J’ai connu Sylvère dans les débuts de sa carrière d’enseignant en marketing à l’Académie Commerciale Internationale (ACI). Il était venu me voir à l’Union des Annonceurs, dans les années 70/80. En prenant ce contact, Sylvère réalisait une vocation d’enseignant-chercheur au contact des réalités de terrain. Je fis à sa demande quelques interventions devant ses élèves pour faire connaître mon organisation professionnelle à ses étudiants. Au fil des années, ces premiers contacts strictement professionnels, sont devenus amicaux.

Je fus amené à le solliciter pour la rédaction d’un ouvrage sur le mécénat et le sponsoring. Un des groupes d’annonceurs que j’animais souhaitait publier un livre sur ce vaste sujet, mais aucun d’entre nous n’avait le temps, ni le talent, pour écrire un ouvrage sur ce sujet. J’en parlais à Sylvère qui, aussitôt, me fit part de son intérêt pour écrire ce livre. Après quelques mois d’échanges et de réunions à l’UDA, l’ouvrage, enfin rédigé, fut publié en décembre 1985 aux Editions Vuibert dans la collection Gestion sous le titre Sponsoring et Mécénat, La communication par l’événement.

Beaucoup plus récemment, je me joignis à Sylvère et Éric pour poursuivre une série de communications sur la communication d’entreprise. Nous avions tenu tous les trois à la Mairie d’Issy les Moulineaux un colloque dont le thème « les start-up au service de la croissance économique » témoignait de cette curiosité insatiable à laquelle Sylvère avait consacré sa vie professionnelle et on peut dire sa vie tout court.

Tout récemment, le 19 février 2020, nous nous étions retrouvés tous les trois dans un charmant village des Yvelines à Villenes sur Seine après un déjeuner à Orgeval. Il faisait beau et nous avons partagé quelques moments heureux.

Témoignages de Jean-François Boss, Jean-Paul Aimetti, Eric Nizard, Pierre Ferrer, Jay Perlstein, Dominique Servant