Le projet Extrèmerience a gagné l’un des deux Prix proposés par l’Adetem lors du hackathon hackforwomen organisé par le collectif WHAT – Women Hackers Action Tank.

Rencontre avec Samira Seltani, « Gameplay Director » d’Extrèmerience.

1. En quelques mots, c’est quoi ce projet de startup ?
Extrèmerience se définit comme un Boot camp de l’Audace. C’est un espace d’expériences à réaliser sous forme de défis games pour s’entraîner à repousser ses limites dans le but d’atteindre une transformation d’état d’esprit.

La méthode innovante d’Extrèmerience repose sur son approche ludique par le jeu. Nous proposons de vous challenger en équipes en relevant des défis dans des lieux publics. L’objectif est de vous confronter à vos peurs et mettre en lumière vos atouts. En compétition avec vous-même, vous êtes poussés à faire preuve d’audace pour révéler le meilleur de vos capacités. Vous vous dépassez en mettant en œuvre toutes vos forces mentales et émotionnelles afin de surmonter vos propres limites d’origine psychologique.

2. Quel est l’enthousiasme qui est derrière ?

Extrèmerience, c’est d’une équipe de 3 amies qui se connaissent depuis de nombreuses années et qui ont la même préoccupation, celle de mettre en lumière le potentiel des personnes qu’elles rencontrent.

Liberté, solidarité et épanouissement sont les valeurs qui portent et nourrissent l’enthousiasme de ce projet !

Par la volonté d’accompagner et faire émerger les potentiels de tous ceux qui le souhaitent, nous contribuons à leur enrichissement personnel. En leurs créant un espace d’entraînement à l’audace, c’est la liberté de grandir, d’évoluer et d’accéder à la meilleure version d’eux-mêmes que nous leurs offrons.

Quoi de plus enthousiasmant que d’exercer une activité professionnelle qui ait du sens ?!. Et quoi de plus gratifiant que de proposer un service qui contribue à redonner confiance à une personne, lui rebooster l’énergie et lui inspirer les élans de spontanéité dont elle a besoin pour avancer dans sa vie professionnelle ou personnelle ?!

Je me sens vraiment chanceuse d’être la créatrice d’un prolet qui donnent la possibilité à une personne de s’offrir un cadeau à eux-même.

3. Pourquoi avoir participé à ce hackathon ?

Je suis fan de ce format. Pour avoir déjà participé deux ou trois fois à des hackathons en tant que contributrice, j’en garde de très bons souvenirs. L’ambiance y est très dynamique et stimulante. On y fait toujours de très belles rencontres, et on y découvre souvent des projets surprenants et innovants. L’urgence de fournir un résultat en 48h est très challengeant et j’adore ça !

C’était un très beau défi à relever, très audacieux de surcroit, qu’Extrèmerience se devait de relever ! Le fait que le thème soit axée sur les femmes et l’entrepreneuriat était un plus car je savais que le cadre serait bienveillant et que chacune des participantes auraient réellement sa chance de gagner.

Par expérience sur un précèdent projet, je sais qu’il n’est pas simple pour les femmes de sortir du lot lors de concours face à des hommes. Malheureusement un homme qui porte un projet de startup inspire toujours plus confiance qu’une femme aux yeux des jurys.