Note aux Auteurs

L’auteur doit soumettre sa proposition d’article par voie électronique en l’adressant à phileas.info@wanadoo.fr

Le Secrétariat de Rédaction accuse réception de l’article auprès de l’auteur en s’assurant du respect des règles de forme concernant la mise en page de l’article et de la bibliographie (cf. charte graphique). Le Secrétariat de Rédaction peut, à ce stade, solliciter le Comité de Rédaction s’il estime que le non-respect des règles de forme empêche la poursuite du processus de révision à ce stade. L’auteur sera alors avisé par courrier électronique qu’il doit reprendre la mise en forme de son article avant que celui-ci puisse faire l’objet d’une soumission aux relecteurs.
 
La RFM attache une grande importance au respect des normes de publication tant sur le fond que sur la forme. Elle insiste donc tout particulièrement auprès des auteurs pour la soumission d’articles respectant l’ensemble des règles tant de fond que de forme qui s’attachent aux publications scientifiques.
 
Le Comité de Rédaction se réserve le droit de refuser tout article qui ne respecterait pas ses règles et d’en informer l’auteur. Au-delà des règles de forme rappelées ci-dessous, l’auteur est tenu de se conformer aux règles d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, indispensables pour assurer la promotion de la revue auprès du plus large public francophone. Lorsque le français n’est pas la langue maternelle de l’auteur, et si ce dernier en fait la demande auprès du Comité de Rédaction, certaines dispositions peuvent être proposées à l’auteur pour une révision du niveau de langue de l’article si la qualité de l’article le justifie. L’auteur en est tenu informé par le Secrétariat de Rédaction après avis du Comité de Rédaction.
 
Les projets d’articles doivent être adressés sous format électronique uniquement (fichier Word compatible Mac et PC) au Secrétariat de Rédaction à l’adresse suivante : phileas.info@wanadoo.fr. Les articles doivent être intégralement rédigés en français. Sous certaines conditions et après l’accord du Comité de Rédaction, les articles peuvent être soumis dans un premier temps en anglais. S’ils sont acceptés pour une publication dans la revue à l’issue du processus de sélection, ils doivent faire l’objet d’une traduction intégrale en français.
 
Les articles comportent au plus 40 000 signes, non compris les tableaux, les figures et les résumés. La police utilisée est l’Arial, 12 points, non condensée. L’interligne sera de 1,5 avec un saut de ligne entre chaque paragraphe, sans espacement avant ou après chaque paragraphe autre que le saut de ligne.
 
Les projets d’article comportent en première page le titre de l’article et la présentation du ou des auteurs : nom(s), prénom(s), qualité(s) et fonction(s), adresse(s) de contact. Aucune mention du nom de l’auteur ne sera portée sur aucune autre page de l’article afin de faciliter une relecture anonyme des articles envoyés aux relecteurs. En deuxième page, l’auteur doit reprendre le titre de l’article puis un résumé en français et en anglais de 500 signes maximum. Le résumé doit être accompagné sur la même page des mots-clés (5 à 8 au maximum) en français et en anglais.
 
Les projets d’articles peuvent comporter des annexes. Celles-ci sont positionnées à la fin de l’article (après la bibliographie) et numérotées dans l’ordre des annexes, à raison d’une par page (ex. annexe 1, annexe 2, etc.). Les annexes insérées en fin d’articles doivent être en nombre limité, substantielles dans le contenu et explicitement rappelées et exploitées dans le corps de l’article.
 
Les tableaux, schémas et autres encartés sont insérés directement dans le corps du texte. Ils sont précédés d’un titre centré, en Arial, police 12, gras, non souligné précisant la nature de l’insertion numéroté (ex. tableau 1, schéma 1 ou figure 1) et d’un sous-titre centré, en Arial, police 12, non gras, non souligné (ex. résultats de l’analyse de variance sur l’impact du genre sur la consommation de friandises). Le moment venu, l’auteur doit mettre à la disposition du Secrétariat de Rédaction une copie pleine page de chaque tableau, schéma et autres encartés pour être scannée. Ce document fera foi. 

Les notes de bas de page sont numérotées de 1 à n. Les références bibliographiques sont insérées à la fin de l’article et rédigées selon les modèles proposés infra. Pour toute autre cas particulier ou précision supplémentaire, l’auteur doit se référer aux normes de publications françaises suivantes : AFNOR NF Z 41-006 concernant la présentation des thèses et documents assimilés, Paris, octobre 1983 et AFNOR NF Z 44-005 concernant les références bibliographiques : contenu, forme et structure, Paris, 1987.
 
− Ouvrage : nom de l’auteur, initiale de son prénom, date de publication entre parenthèses, suivi d’un tiret et du titre de l’ouvrage en italique, puis de l’éditeur (exemple : Antoine J. (1991) - Les sondages, outil de marketing, 2ème édition, Dunod).
 
− Article : nom de l’auteur, initiale de son prénom, date de publication entre parenthèses, suivi d’un tiret et du titre de l’article, nom de la revue en italique, numéro et pages (exemple : Bachelet D. (2000) - L’élaboration des objectifs marketing produit dans les cahiers des charges des produits futurs, Revue Française du Marketing, n°179-180, p.184-206).
 
− Actes de colloque : nom de l’auteur, initiale de son prénom, année de publication entre parenthèses suivi d’un tiret et du titre de l’article, puis de l’intitulé du colloque en italique, du numéro du volume, de la date et du lieu de la publication, du nom de la société d’édition et du numéro des pages (exemple : Maignan I., Swaen V. (2000) - Responsabilités sociales des entreprises et bienveillance des consommateurs: Une étude comparative, Actes du 16ème Congrès de l’Association Française du Marketing, Volume 1, 19-20 Mai, Montréal, Canada, p. 667-679).
 
Chaque auteur doit apporter un soin particulier aux références bibliographiques. Les références bibliographiques sont classées par ordre alphabétique du nom du premier auteur. Elles sont rappelées directement dans le corps du texte selon l’usage (cf. normes AFNOR supra) sans recours aux notes infrapaginales. La bibliographie doit être complète et d’une longueur raisonnable (il est fortement suggéré de ne pas dépasser 30 références bibliographiques).

partenaires Officiels de l'adetem